C’est le client que Vanessa adore le moins.

C’est le client que Vanessa adore le moins.

«Il n’arrive pas a bander. Il pense qu’on est des victimes et lui un bourreau, il s’excuse. Il est beaucoup de mauvaise conscience.» Vanessa ne sait pas pourquoi il vient, c’est saoul le moins rarement, parce que sa femme l’a quitte, qu’il va mal : «Il y a deux types d’hommes, ceux qui ne semblent gui?re faits pour “ca”, et tous les autres.»

Stephane a 23 ans. «J’etais dans une passe de manque affectif, je n’ai reflechi a que dalle. Elle est montee dans la voiture, une etrangere de l’Est, j’ai demande le tarif, 30 euros la fellation, 50 pour coucher.» Il traverse l’integralite des heures le bois de Vincennes, il est «intrigue», «curieux» de ces filles, qui pourraient etre ses soeurs ou ses cousines. «Apres, je me suis senti comme une merde. Je me suis devoile : “Tu es capable de bouger avec une fille, d’avoir une vie sociale, on exploite ta pulsion et toi tu exploites votre fille.”» Il pense que, pour lui, «c’est destructeur qu’une femme ne prenne pas de plaisir». Pour Yvan, c’est 1 moteur. 38 ans, technicien de cinema, mari amoureux de sa femme et de sa maitresse, pere de deux enfants, il a ses habitudes sur les parkings des boulevards exterieurs parisiens, avec des filles «tres jeunes, la plupart n’ont gui?re 18 ans». Continue reading “C’est le client que Vanessa adore le moins.”