En silence et en douceur, Kim Ki-duk invente une sensuelle histoire d’amour

En silence et en douceur, Kim Ki-duk invente une sensuelle histoire d’amour

Prime a J’ai Mostra de Venise, «Locataires» ramene en terrain urbain le cineaste coreen qui avait emerveille avec «Printemps, ete, automne, hiver… et printemps»

Une formidable fable dans la liberte.

N’ayant reve votre jour de vivre sans attaches, d’appartement en maison, hote de passage libre de tout ce qui nous alourdit avec la propriete? C’est votre que parai®t avoir reussi un mysterieux petit homme qui se deplace a moto et s’introduit chez les mecs dont il repere l’absence en placant un flyer publicitaire a leur a. On le prend d’abord Afin de 1 mauvais garcon, vraisemblablement un voleur. Mais non: apres avoir passe la soiree et la nuit en prenant ses aises, il arrose les plantes, lave le linge ou repare un appareil, se faisant votre point d’honneur de quitter le logement quelque peu plus tenu que celui-ci ne l’avait trouve.

Meme improbable, cette entree en matiere pourrait venir de n’importe ou, de Suisse tel des Etats-Unis. Sauf que i§a se passe en Coree du Sud, sans doute le pays au cinema le plus dynamique et surprenant du moment. Et que celui-ci s’agit du nouveau film de Kim Ki-duk, cineaste qui fit une percee remarquee l’an soir avec Printemps, ete, automne, hiver… et printemps. Locataires, alias Bin-jip (titre original qui signifie en fait «Maison vide»), ne se doit de gui?re decevoir des fans de ce film bucolique et pourrait meme en gagner de nouveaux a cet auteur controverse, tant l’originalite et J’ai maitrise de votre onzieme opus sautent a toutes les yeux. Elles lui ont deja valu un prix d’la mise en scene merite a la derniere Mostra de Venise, la meme annee que Samaria, realise entre 2, lui valait un prix equivalent a Berlin!

Si Locataires seduit et captive tant, c’est en general que l’essentiel de la video reste muet, laissant ainsi la mise en scene retrouver sa primaute. Di?s que le petit Tae-suk s’introduit dans une villa en fait occupee avec Sun-hwa, epouse bourgeoise et femme battue, une relation silencieuse nait entre eux. Continue reading “En silence et en douceur, Kim Ki-duk invente une sensuelle histoire d’amour”